SITUATION SANITAIRE DANS L'OISE

Point

Point de situation sanitaire (chiffres au 11 septembre) :

Depuis plusieurs semaines, la circulation de la Covid-19 s’intensifie dans le département de l’Oise.

Les « taux d’incidence » et de « positivité » ne cessent de croître, pour atteindre respectivement 40,1/100 000 et 5,2 %.

L’évolution défavorable et rapide de la situation sanitaire est particulièrement importante dans l’agglomération creilloise où le taux de positivité monte à 7,8 %

Le nombre de décès à l'hôpital reste cependant stable depuis une semaine (422).

L'Oise reste un département classé à vulnérabilité modérée.

Nouvelles mesures annoncées par M. le Premier ministre ce vendredi 11 septembre 2020 :
Le premier ministre a précisé les points suivants de la stratégie de lutte contre la progression de l'épidémie :

- la durée d'isolement des personnes malades du COVID-19 et des cas contacts sera désormais ramenée à sept jours, contre 14 jusqu'à présent.  Cet isolement fera l'objet de contrôles ;
- la stratégie de dépistage sera approfondie avec un ciblage plus resserré et une priorisation parmi les publics prioritaires à tester (malades, cas contacts identifiés, les personnels de santé), une amélioration des moyens du contact-tracing avec le recrutement de 2000 personnes pour les CPAM et les ARS.
- nous ne sommes pas dans une logique de confinement généralisé ;
- la pédagogie pour inciter les personnes âgées à se protéger doit être amplifiée;
 
Contrôle de l’obligation de port du masque :

À la demande de la préfète, la police nationale et la gendarmerie continuent de procéder à de nombreux contrôles du respect de l’obligation de port du masque. Plus de 9700 contrôles ont ainsi été réalisés dans le département depuis le 17 août.

Mesures de précaution :

Pour limiter le risque de transmission du virus, la préfète encourage les maires à discuter avec les associations ou les particuliers qui sollicitent la mise à disposition de vos salles communales, pour les inciter à repousser les évènements qu’ils ont prévus. À défaut, la location de salle communale restant autorisée, il convient de sensibiliser les locataires sur la nécessité de respecter strictement les consignes sanitaires lors des rassemblements.

La préfète a également appelé les présidentes, présidents, directrices et directeurs d’établissement d’enseignement supérieur à annuler les rassemblements festifs d’étudiants.

Mesures applicables dans le département :

L’arrêté préfectoral du 26 août 2020 est en vigueur jusqu’au 30 septembre 2020, et impose dans tout le département le port du masque :

  • dans les rassemblements publics à caractère festif, culturel, économique, sportif ou mémoriel, soumis à déclaration auprès du préfet de département en application de l’alinéa II de l’article 3 du décret du 10 juillet 2020 modifié, organisés sur la voie publique ou dans un lieu ouvert au public et mettant en présence de manière simultanée plus de dix personnes. Sont notamment concernés les rassemblements suivants : les braderies, les brocantes, les vide-greniers, les fêtes publiques qu’elles soient foraines, communales ou patronales, les animations de rues et les festivals culturels ;

  • dans les marchés, couverts ou non couverts ;

  • les jours de classe, dans un périmètre de 50 mètres autour des entrées et sorties des écoles, collèges et lycées, et ce 15 minutes avant et après l’ouverture, et 15 minutes avant et après la fermeture de ces établissements.

 

La préfète rappelle une nouvelle fois l’importance des gestes barrières et invite chacune et chacun à la plus grande vigilance. L’augmentation du nombre de cas et l’apparition de clusters sont en effet souvent liées à un défaut de vigilance, voire à de l’inconscience, par exemple lors des regroupements en famille, entre amis, communautaires, des événements collectifs et festifs… durant lesquels les mesures barrières sont peu voire pas du tout respectées. La lutte contre la transmission du virus est l’affaire de tous. Il est donc, plus que jamais, nécessaire de limiter les comportements à risque pour inverser la tendance, préserver le bien-vivre ensemble et éviter collectivement le reconfinement.

Respectueusement,
La préfecture de l'Oise

Publié le