Vous êtes ici : Accueil > EDITO

Formulaire de recherche

Services municipaux

Vivre dans la commune

Marchés publics

EDITO

Le retour du printemps coïncide avec le vote du budget communal. Les taux de fiscalité locale dont il faut rappeler qu’ils sont les plus bas par comparaison à ceux des communes avoisinantes et aux moyennes de la même strate de population, sont maintenus à leur niveau pour la quatrième année consécutive.
   La réalisation de projets nouveaux suppose de pouvoir les financer. Outre les subventions limitées en nombre et en volume, dans un contexte budgétaire contraint, et le recours à l’emprunt qui a lui aussi ses limites, il reste les fonds propres disponibles de la commune.
   Au regard des recettes que constituent les dotations, la part d’impôts payés par les habitants et les personnes assujetties, ainsi que des revenus divers dont les locations, il reste, « bon an, mal an », une somme de l’ordre de 100 000 € susceptible d’être  affectée à des travaux ou des achats d’investissement. Souligner ces différents aspects fixe les idées sur les marges de manœuvre possibles en termes financiers.
   Le projet d’aménagement des abords de la placette proche des rues Pasteur et du Sergent Grévin a été finalisé après une consultation élargie des riverains que je remercie de leurs avis. Une consultation d’entreprises est en cours en vue d’une réalisation des travaux.
   S’agissant de la rénovation de la rue Jules Ferry, y compris la modernisation des réseaux d’eau, d’électricité, de téléphonie et d’éclairage public, le lancement de  l’opération dépend de l’attribution des subventions sollicitées. Le suivi du dossier laisse espérer des réponses positives avant l’été.
   Le projet de vidéo surveillance toujours en attente d’une validation par le Ministère de l’intérieur et d’une subvention de l’Etat, a été complété d’un volet spécifique à la Zone d’activités, dont la gestion relève de La Communauté de Communes des Pays d’Oise et d’Halatte.
   Le groupe scolaire a bénéficié d’une tranche de travaux significatifs, mêlant confort et accessibilité pour tous, et sécurité de l’établissement. Une présentation détaillée sera assurée dans le Sacylien du mois de juin.
   Le vandalisme et les vols commis sur les installations de vannage liées à la zone humide écologique créée, route de Cinqueux, oblige à entrevoir une desserte électrique par un câble enterré, en substitution du dispositif solaire initialement  choisi.
   S’agissant des équipements de vidéo protection en faveur desquels la commune s’est prononcée, une aide financière a été obtenue du Département, et celle espérée de l’Etat est en attente.  
   L’acquisition d’un terrain constructible, via l’Établissement Public Foncier Local de l’Oise, pour servir d’assiette  à tout projet municipal est en phase de concrétisation après les dernières étapes préalables accomplies, dont celle du géomètre.
   Depuis la mi-mars, la mairie ne peut plus enregistrer les demandes de carte nationale d’identité que seules 27 communes habilitées assurent désormais, selon de nouvelles modalités sécurisées et dématérialisées fixées par l’État.
   L’expérimentation d’une brigade de contact à Catenoy, à l’instar de 31 autres sites en France, permet à la Gendarmerie Nationale d’assurer une présence territoriale plus forte dont bénéficie notre secteur. Elle n’a pas vocation à se substituer à la brigade de Brenouille qui conserve l’étendue de ses missions, mais contribue à renforcer une proximité de terrain, au contact des populations et des acteurs du territoire.
 
                                                     Bien cordialement,
                                                         Didier WARMÉ  
 
 

Publié le Mardi 24 Janvier 2017 à 14:19:31

Retour à la liste

Vous souhaitez participer

Apporter vos contributions.

Identification adhérents

Créer un compte

Newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter.

Formulaire d'inscription à la newsletter

Diaporama photos

voir les autres photos